Contactez-nous

Aérodrome de Roanne 

42155 Saint Léger sur Roanne

Plan d'accès                   

Abonnez-vous à notre Newsletter

A combien de kms êtes vous du Meeting ?

Nos Partenaires

meeting Roanne 2018-les sponsors-armée de l'air.jpg
meeting Roanne 2018-les sponsors-roanne-tout-simplement.jpg
meeting Roanne 2018-les sponsors-marine-nationale
meeting Roanne 2018-les sponsors-armée de terre
meeting Roanne 2018-les sponsors-La Loire le département.jpg
meeting Roanne 2018-les sponsors-ville de roanne.jpg
meeting Roanne 2018-les sponsors-région auvergne rhone alpes.jpg
meeting Roanne 2018-les sponsors-roanne-agglomération
meeting Roanne 2018-les sponsors-FOSA
meeting Roanne 2018-les sponsors-Grant Thornton

Spectacle réalisé avec le concours de l’association

Airshow-logo-quadri-72dpi.jpg

Contact

Billetterie en Ligne

  • Entrée Espace VIP

  • Entrée Espace Privilège

Presse

Blog

 

Les Participants
 
Semaine pré-meeting

> PLANEUR en exposition à Auchan ST Etienne

ULM à Auchan Dardilly

Meeting

FALCON 50

Afin de répondre à la demande américaine d'un avion d'affaire à long rayon d'action, Dassault Aviation commence en 1974 l'étude du Falcon 50. L'avion devra parcourir 3 400 NM soit 6 300 km avec les réserves FAR 121, rendant possible la traversée de l'Atlantique Nord ou des États-Unis, sans escale. Le Dassault Falcon 50 fut le premier avion d'affaires pouvant franchir l'Atlantique sans escale en respectant les normes du transport public et le premier avion civil à être équipé d'une voilure supercritique.

Il est basé sur une extrapolation du Mystère 20 avec un troisième réacteur placé en pied de dérive, il porte brièvement au stade de prototype le nom de Falcon 20-3. Dassault Aviation ayant déjà lancé d'autres projets tel que le Falcon 30 et Falcon 40, la désignation Falcon 50 est finalement choisie. Le premier MSA 50, sorti d'usine le 4 septembre 1976 est le seul Falcon à avoir été équipé de sièges éjectables. Le premier vol a lieu le 7 novembre 1976 et la certification est obtenue le 27 février 1979.

Le modèle a été remplacé en avril 1996 par le 50EX (Extended range) motorisé par des moteurs Honeywell TFE731-40-1C (3 700 lb de poussée, identique à la première motorisation mais avec une consommation réduite et des potentiels d'inspection augmentés).

L'extrapolation du 50 est le Falcon 900 qui est doté d'un fuselage élargi. Le Falcon 50 est exploité par des compagnies d'affaires; la Marine nationale française l'utilise dans le cadre des missions de surveillance maritime dans une version modifiée (Falcon 50M Surmar : surveillance maritime) depuis des appareils existants livrés à un total de 8 unités en mai 2016.

FALCON 50

Dimensions
Longueur : 18,52 m
Envergure : 18,86 m
Hauteur : 6,98 m
Aire alaire : 46,83 m2


Masse et capacité d'emport
Max. à vide :  9,15 t
Max. au décollage : 17,60 t
Passagers :  8-9


Motorisation
Moteurs :  3 turboréacteurs Garrett TFE731-3-1C ou TFE731-3D-1C
Poussée unitaire : 16,5 kN
Poussée totale : 49,5 kN


Performances
Vitesse de croisière maximale :  888 km/h (Mach 0,82)
Vitesse maximale :  915 km/h (Mach 0,85)
Autonomie : 6 480 km
Plafond : 14 935 m